SAFRICAS: l’entreprise de construction de grands travaux ferme ses portes au Nord Kivu et à Kinshasa.

0
199
views

Les travaux de construction de la piste de l’aéroport international de Goma et, du grand collecteur des eaux de pluie du quartier Majengo, Murara, Mikeno, de l’aéroport de Goma vers le lac Kivu sont suspendu jusqu’à nouvel ordre. Le retard encaissé dans leur exécution est la cause de cette situation, un constat d’une délégation de la Banque Mondiale en mission à Goma.

– Par Amiral Senghor de Gaza

SAFRICAS, une entreprise pourtant qui s’était distinguée à travers ses gros enjeux et son travail de qualité, est présente à Kinshasa, Lubumbashi, Bukavu et Goma. Mais depuis un temps, il y a un mystère au sein de l’administration de SAFRICAS : De fois, manque de certains matériels comme le ciment, le carburant,… Le personnel fait plus de deux mois impayés, une situation qui donne une mauvaise impression, affirment certaines sources croisées. Pourtant, son ADG (Blatner), américain d’origine juive est en même temps l’ADG de la Compagnie Africaine d’aviation (CAA), multimillionnaire de son état, fait des affaires depuis plus d’une décennie en République Démocratique du Congo.

Cette situation est due à la mégestion observée dans l’administration depuis un temps, affirment certains analystes. “Il y a des chefs ici qui ne sont pas à la hauteur de leurs fonctions!” a déclaré un travailleur. Pour l’instant, SAFRICAS a déjà fermé à Kinshasa et, le même processus se fait observé à Goma où l’entreprise est dans la phase de payer le décompte final à tous les travailleurs qui ont de contrat.

Outre les travaux du grand collecteur d’eaux et, de la piste de l’aéroport international de Goma, SAFRICAS devra se contenter au finish, de la construction de 3 km de route qui mèneront jusque à Kinyogot i(résidence présidentielle). Entretemps, la Banque Mondiale qui finance ces travaux de la piste et du grand collecteur d’eau, est toujours à la recherche d’une autre entreprise pour la continuité des travaux.

Dossier à suivre…!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here