Soutenances publiques à l’UNIGOM, les SIC paient le prix d’une année sauvée !

0
109
views

Les étudiants finalistes de la faculté des Sciences de l’Information et de la Communication (SIC) de l’Université de Goma (UNIGOM) sont absents aux défenses publiques qui ont commencées depuis près d’un mois à l’Université de Goma. Pourtant Certaines facultés de la même institution ont déjà clôturé l’année académique 2017-2018. Ce retard est conséquence d’une série des grèves qui ont suivi après la fixation du taux de paiement de frais académiques à 920.

  • Par Lucie Bikenge

Selon le calendrier des activités, l’année académique 2017-2018 devrait se clôturer le 31 juillet sur toute l’étendue du territoire national. Et cela par la collation des grades académiques. A Goma, certaines institutions qui ont subi les effets du taux, fixé par le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire, passé de 1600 FC à 920 le dollar, n’ont pas été au rendez le 31 juillet pour clôturer l’année et observent une année élastique. « Jusqu’à’à présent aucun étudiant n’a déposé son mémoire suite au retard causé pendant la période des grèves » explique Morgan, appariteur des SIC,rencontré au décanat de cette faculté. « Ce retard ? C’est en parti la faute des étudiants. Ils n’ont pas été vigilants de profiter des grèves pour avancer avec leurs mémoires » ajoute-t-il.

De la part des étudiants, ce retard est dûà un problème de communication pendant la période de grève. « Nous n’étions pas en bonne communication avec la faculté pendant la période des grèves. Les étudiants étaient de leur côté et les enseignants d’un autre » explique Estella Kakuru, étudiante finaliste en journalisme. Apres la grève, le programme était trop surchargé, dit cette journaliste en formation quand elle parle de leur cours concentré de 08h à 17.

Malgré ce retard, les défenses finiront par arriver, et ça sera toujours les premières sessions !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here