FCC : Shadari aurait-il le soutien de sa plateforme ?

0
410
views
Emmanuel Ramazani Chadari, Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieure lors de la conférence des présidents des Assemblées provinciale à Kinshasa le 18/05/2017. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Emmanuel Shadari Ramazani est désigné, ce 08 Août, dauphin de Joseph Kabila pour se présenter aux élections présidentielles de décembre prochain en RDC.

–          Par Akilimali Saleh

Emmanuel Ramazani Chadari,  Ph. John Bompengo

C’était l’une des informations attendues par l’opinion tant nationale qu’internationale en ce mercredi 08 Août 2018. Après plusieurs mois de questionnement sur la nomination d’un probable successeur de Joseph Kabila, c’est finalement le Secrétaire permanant du PPRD, le parti présidentiel depuis plus de 10ans

Dans l’après-midi de ce mercredi, à la ferme présidentielle de Kingakati, la nouvelle est tombée. Après quelques mots sur les élections, Lambert Mende donne le nom du natif du Maniema comme dauphin du président de la RDC pour le compte de la plateforme FCC, « Front Commun pour le Congo ».

Reste à savoir la suite des évènements.  Vingt-quatre heures avant la nomination de Shadari, l’un des poids lourds de la majorité présidentielle, membre du Front Commun pour le Congo et autorité morale du mouvement « Kabila Désir » avait déjà déposé sa candidature à la magistrature suprême comme indépendant et montrait ses réserves sur le FCC.

Sur la liste des probables candidats avant la nomination, des noms circulaient dans les couloirs de Kingakati. D’autres poids lourds de la majorité présidentielle étaient en course comme l’économiste et ancien premier ministre Matata Mponyo, Henri Mova Sakanyi l’ancien ambassadeur et actuelle Vice-premier ministre et ministre de l’intérieur, Bahati Lukwebo, ministre dans plusieurs gouvernements et autorité de l’AFDC le deuxième grand parti de la majorité présidentielle ou encore Aubin Minaku, actuel président de l’assemblée nationale.

Dans les jours à venir, les déclarations de ces hommes seront suivies de très près pour savoir s’ils vont soutenir le choix du président de la république et autorité morale du FCC.

Wait and see disent les anglais …

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here