Goma: La Dynamique Umoja Plus s’adresse aux femmes et hommes sur l’hygiène intime féminine.

0
249
views

La dynamique Umoja a organisé une conférence sur le thème ” la femme face à l’hygiène intime” ce samedi 20 octobre 2018 à l’hôtel Bungwe à Goma. Le partage entre conférenciers a porté sur des explications concernant les toilettes intimes de la femme, prises pour sujet tabou dans plusieurs cultures congolaises.

-Par Jospin Hangi


À l’ouverture de la séance d’échange, l’organisation a commencé par une présentation de l’association “Dynamique Umoja Plus”, pour permettre à l’assemblée de se faire une idée générale de la nature du débat qui serait engagé au cours de la conférence.
Pour entrer dans le vif du sujet, la première intervenante, docteur Aline Sifa, médecin généraliste, a articulé son exposé sur trois principaux points. Il s’agit de l’aperçu général sur l’hygiène intime, les avantages et inconvénients d’une bonne hygiène intime et les comportements à adopter pour une bonne hygiène intime.
Dans ses interventions, le docteur a fait savoir que l’hygiène intime est l’un des sujets peu abordés par les femmes car tout le monde croit être à l’assaut de la matière y relative.
Face à ce défi pour le changement de mentalité dans la sphère de l’hygiène intime féminine, le médecin a justement touché le quotidien de quantité de femmes, à la base des plusieurs maux sur la santé de la femme.
L’excès du lavage de l’organe génital féminin et l’auto médication, sont les deux pratiques courantes qui exposent les femmes à plusieurs infections génitales, a dit la spécialiste de santé.
Le lavage par des produits chimiques corrosifs, les savons ou des produits tradipraticiens, sont une des bonnes causes des infections vaginales, qui résultent d’une mauvaise hygiène intime, a poursuivi la conférencière.
Celle-ci, a, à l’aide des gestes et exemples pratiques, montré aux femmes présentes dans la conférence comment faire un bain intime. Avec de l’eau propre, laver la zone extérieur à l’apareil génital, en position descendante est la meilleure façon de se préserver des danger liés à l’excès des toilettes intimes, car selon la spécialiste, la zone interne se nettoie naturellement elle même.
Pour renchérir Madame Sifa a parlé en termes appropriés pour montrer le grand avantage d’une bonne hygiène intime. “Un bon bain intime prévient les infections à 88% et protège la flore vaginale” soutient-elle.
De son côté, la seconde intervenante, Dr Élysée, a recommandé à toutes les participantes à la conférence, d’aller partager la matière aprise à leur proches car l’hygiène intime féminine est l’identité même de la femme dans ses relations avec le monde.
Il s’en est suivi le jeu de questions-reponses et le partage d’expériences sur l’hygiène intime.
À l’issu des assises, les participants ont éprouvé satisfaction face aux notions pratiques sur l’hygiène intime de la femme, une question qui prête à confusion, s’est confiée une femme mariée présente dans la conférence. Pour elle, cette conférence vient d’apporter une nouvelle connaissance dans sa vie intime sur une matière qu’elle croyait bien maîtriser. ” Je viens de comprendre qu’une mauvaise hygiène intime était à l’origine de mes fréquentes infections, je pointais toujous du doit mon mari car, j’étais, comme toutes les femmes, sûre de ma façon de faire le bain intime. Maintenant je viens d’apprendre beaucoup des choses et je vais aussi apprendre aux autres” a-t-elle indiqué.
Pour le coordonnateur provincial, Nord-Kivu de l’association Dynamique Umoja Plus, l’objectif assigné à l’activité a été atteint.
Selon lui, le but était d’informer et former, pour le changement de mentalité. Mr John Awazi s’appuie sur l’intérêt et la motivation des femmes présentes à la conférence, de partager leurs expériences intimes aux autres et leur participation interactive aux interventions sur le thème.
Cependant, il pense qu’il reste beaucoup à faire pour faire des jeunes filles et garçons de la RDC des acteurs au destin du pays. D’où l’organisation des activités similaires pour amener le jeune congolais à s’appropier les valeurs de la République Démocratique du Congo.
Dans ce cadre, Dynamique Umoja Plus compte organiser une rencontre avec les jeunes de la RDC en novembre prochain, sur les enjeux du moment en cette période où le pays attend les élections, pour la lutte contre l’antivaleur dans le chef du jeune congolais.
Il faut noter que la Dynamique Umoja est une association des jeunes, sans but lucratif qui a vue le jour à Kolwezi en 2009, dans le but de promouvoir l’unité, la culture et la méritocratie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here