Goma : Fimbo Kali Mutulivu, un musicien juste au corps !

1
318
views

C’est sûrement l’un des regards les plus connus des stars gomatraciens. Fimbo Kali Mutulivu, connu et respecté par d’autres artistes, qui l’appellent ‘Muziziwawasani’ (Racine des artistes). Il s’assoie dans la caricature de la société par sa voix aigüe comme un enfant. Intéressé de l’hôtellerie et restauration, qui est son domaine académique, il n’étouffe pas son gout de luxe. Parfois, arrogant de la sape, ce qu’il appelle ‘’l’esprit congolais’. Connu par sa chanson « SOSOSO» qui a cartonné pendant une demi-décennie dans la ville touristique de la RDC, Goma, terre qui lui a fait grâce d’une carrière digne d’artiste.
-Par Innocent Buchu

(Fimbo Kali, pose pour une photo. ©Innocent Buchu)

Son vrai nom Amisi Risasi Patrick, 28 ans, difficile d’imaginé son âge, jeune parmi les cadets, ainé parmi les anciens artistes, il est grand admirateur de Werrason et de Fally Ipupa. Cet artiste qui dans son enfance n’a connu que la Rumba, a commencé sa carrière par la musique étrangère.
« Au début avant même de commencer une carrière professionnelle, j’interprétais les morceaux de Werrason » témoigne-t-il. Voilà comment il a appris à aimer la musique. Déjà à son arrivé à l’école secondaire, il a intégré un groupe des jeunes du quartier qui livrait des concerts mi-play back avec la conquête de la musique américaine dans la ville de Goma. Apres « par l’influence de la rue » dit-il, est passé de rythme en rythme, du genre en genre,du Rap à la Rumba en passant par le RNB, le zouk, le reggaeton. Une vraie touche à tout ! Pour lui, chanter la Rumba c’est comme revenir à l’authenticité. « Je me suis dis, je ne sais pas comment a commencé le Rap, mais la Rumba je n’ai connu que ça, c’est comme dans mon identité congolaise » a souligné cet artistique qui pratique plusieurs genres de musique actuellement.
Créatif et rassembleur, il est initiateur des plusieurs collaboration (all stars) dont la plus connue est la chanson 2go, celle qui montre la vraie (belle) facette de la ville de Goma et où plusieurs artistes locaux populaires sont visibles. Il a appelé encore ses camarades musiciens à chanter pour la paix à Beni. « Je ne chante pas la politique, c’est juste que le sociale de la population marche avec la politique. Je dois juste savoir en tant que patriote comment évolue mon pays la RDC » dit Fimbo Kali quand il parle des thèmes qu’il développe dans ces featuring et collaborations. Il a chanté avec d’autres artistes Congolais connus comme Inffrapa, Ced Concept (l’homme de Kinsensela) de Lubumbashi, Wanny Sking, El Wizya et Jc Kibombo de Goma pour ne citer que cela.
Son dernier titre qui fait danser ses fans est « Juste au corps », du rythme Rumba. Fimbo Kali rassure qu’il compte lancer son nouvel album fin juin 2019, album « CibiChabene » (le mal c’est d’autrui), qui va compter plus de 10 titres.
Celui-ci reconnait que seuls son sérieux dans son boulot de musicien et son public sont sa force et ça sur tous les plans. « Je me consacre à ma musique, je ne vie que de ça » raconte-t-il, reconnaissant les difficultés du métier qui lui fait vivre. Des difficultés liées aux sponsors, aux productions. Comme un pasteur vit de ses fidèles, Fimbo Kali vit de ses fans.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here