Sénatoriales en RDC, les militants de l’udps dénoncent la corruption

0
236
views

Après la publication des résultats de la sénatoriale de 2019 en République Démocratique du Congo, les militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social ont exprimé ce samedi 16 mars leur mécontentements.

Ces militants sont descendus dans les rues dénonçant une forme de corruption dont se seraient rendus coupables leurs députés qui ne sont arrivés qu’à se doter d’un seul sénateur en la personne de monsieur François MWAMBA, alors que le parti cher à l’actuel chef de l’Etat congolais compte pas moins de 30 députés provinciaux sur toute l’étendue de la République.
Ces manifestants ont pris d’assaut le boulevard Lumumba passant par Swende en train de tout saccager à leur passage, et scandant des chants hostiles au président honoraire Joseph KABILA, lui demandant aussi de se retirer de la scène politique du pays, homme fort du FCC qui s’est taper une place de choix dans ces élections sénatoriales.
Ce vent des manifestations n’a pas tardé à souffler sur d’autres villes de la République dans seulement quelques heures. De Lubumbashi à Goma passant par Mbandaka, les manifestants ont envahit les rues lançant des appels à la démission des autorités de leur parti politique qui, selon eux ne sont pas arriver à bien préparer leurs députés, ce qui leur a pousser à se laisser corrompre par ceux du FCC, disait certains manifestants rencontrés. La police est intervenue pour tenter de ramener l’ordre dans différentes villes où ces manifestations ont eu lieu, tirant à gaz lacrymogène pour disperser la foule. L’on signale la mort d’un élément de la police nationale congolaise, tombé dans les mailles des manifestants dans la ville de Mbandaka.

-Par JOVIAL Eliezer

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here