Colloque des femmes PluriElles : Le REJADH se félicite de sa participation.

0
207
views

Le 26 Mars 2019 dernier, à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la femme, le Réseau des Enfants et Jeunes Africains pour les Droits Humains en province du Nord-Kivu a participé au colloque des femmes PluriElles à Bruxelles en Belgique. Pour cette organisation, c’était une réussite pour la femme africaine.

– Par Akilimali Chomachoma

Cette activité a été organisée par la plateforme Plurielle, sous le thème : « Le pouvoir d’agir des femmes africaines et afro descendantes ». Il a été question d’avoir des avis des femmes africaines et afro descendantes venu des différents pays, pour partager leurs expériences professionnelles mais aussi de la lutte pour l’épanouissement de la femme africaine.
Selon un rapport d’activité parvenu à Global Etudiant, « l’évènement s’est déroulé en deux phases, des panels d’expressions qui ont permis de se questionner sur la situation de la femme dans tous les domaines et à tous les niveaux ainsi que des ateliers »
La contribution du REJADH a été très importante, étant donné que cela a permis aux femmes de la diaspora africaine de comprendre la situation de la femme congolaise et particulièrement celle de l’Est. Gratias KIBANJA, son point focal, qui a participé à ces assises indique que « cela a permis à ce que le REJADH partage son expérience par rapport à l’encadrement des jeunes dans la mise en œuvre de la campagne Mythe de MAPUTO qu’elle organise depuis 2016, pour participer à l’éradication des violences faites aux femmes dans 5 pays de l’Afrique, dont la RDC, le Burundi, la Somalie, le Sud-Soudan et le Mali » cette activisté des droits de la femme a indiqué qu’au niveau de l’Afrique, les femmes sont encore freinées par plusieurs choses, comme les us et coutumes, faible taux de scolarités, pauvreté et autres.
Gratias KIBANJA a dit qu’elle a retenu plusieurs notions qu’elle partagera avec d’autres jeunes africains sur la situation de la femme au niveau international. « La plus grande leçon a été de savoir que la situation de la femme, en Afrique comme en Europe est la même sur ce qui est des luttes pour la jouissance de leurs droits, toutes ont presque les mêmes combats, sauf que au niveau international les femmes africaines sont heurtées à un combat majeur celui du racisme qui ne permet pas à ce qu’elles soient épanouis dans tous les domaines et à tous les niveaux. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here